SAM_1842

Mariage avec un cubain (e)

Problèmes et difficultés

Si on considère que le mariage est une loterie, ce marier avec un cubain ou cubaine est le » millionnaire », un gros lot mais peu de chance de le gagner.

Il faut comprendre plusieurs choses :

-          Le cubain   est très attaché à son pays

-          Le mode de vie est totalement différent entre les Caraïbes et la France (la musique, le bruit, la vie collective)

-          Le cubain souhaite quitter son pays pour obtenir un niveau de vie supérieure, et apporter un peu de soutien pécuniaire à sa famille.

-          L’étranger (le Yuma) est considéré  comme la vache à dinero (devises)

-          La fidélité à Cuba est très élastique

-          Il peut y avoir des coups de foudres, mais c’est en sens unique

Les cubains ont vu arrivé avec le tourisme de masse et la réputation de liberté sexuelle des Antilles. Des hommes, des femmes souvent âgées,  des malades, des handicapés avec des revenus élevés qui venus chercher ce qu’ils ne pouvaient pas trouver dans leurs pays, un semblant d’amour.

Les cubains qui méprisent ce genre de chose, ont vite compris ce qu’ils pouvaient en tirer.  Ils proposent un deal, tu as ma jeunesse j’ai ton argent

Rien de plus ridicule  que ces étrangers ou étrangères, nettement plus âgés  la main dans la main donnant l’impression qu’ils ont peur qu’on leurs volent leurs compagnes dan s la rue.

Voir à l’aéroport les touristes repartir, les larmes dans les yeux de la  cubaine et dés que le touriste à franchi la douane, la demoiselle ou le monsieur retrouver son compagnon Cubain.

Nous qui fréquentons régulièrement Cuba, nous connaissons un nombre important de cas.

Cette fille de 45 ans qui épouse un jeune cubain de 21 ans (beau, mannequin)  qui après avoir obtenu sa  carte de séjour en France, la quitte  pour une jeune française d’une famille plus aisée.

Cet handicapé  moteur  de La Havane proche de la cinquantaine qui a épousé une cubaine de 15 ans de moins, et dont la femme aux vacances en famille se précipite, en faisant ses courses (seule par obligation)  chez son copain cubain qu’elle a présenté à son mari comme étant son cousin (primo).

Cette femme de 40 ans amoureuses d’un cubain  de 25 ans connu dans les discothèques de Baracoa  pour ses conquêtes d’étrangères et les revenus qu’il en tire , mis en prison pour  jineteres, qui a fait vivre financièrement la famille pendant les 1 ans de prison et qui a  été plaqué à la sortie de prison  celui-ci ayant trouvé une touriste plus argentée

Nous pourrions ainsi fournir  un nombre incroyable d’exemples.

Les seuls conseils à donner :

 Si vous rencontrer un cubain ou une cubaine prenez votre temps,

Mettre les choses au point  pour les relations financières avec la famille qui viendra quémander.

Faites venir la personne dans votre pays, sans engagement marital, voir son adaptation à nos modes de vie.

Ensuite vous pouvez envisagez d’aller plus loin